RUBRIQUE : Actu - Médias

femme fatiguée au volant

Les dernières recommandations du Conseil National de la Sécurité Routière présentées fin novembre au ministre de l’Intérieur insistent sur la mise en place de boîtes noires à l’intérieur des véhicules et d’éthylotests anti-démarrage à l’intention les conducteurs condamnés pour ivresse au volant.

.

Ces préconisations , si bien fondées soient-elles, restent  difficilement réalisables dans le court terme. Elles oublient aussi soigneusement l’un des facteurs prédominants des accidents graves ou mortels de la route : la somnolence au volant.

.

A l’approche des fêtes de Noël  caractérisées, comme pour tous départs en vacances, par une vague de transhumance routière, il est bon de rappeler quelques constatations sans appel :
-  Un accident mortel sur trois sur autoroute est dû à l’endormissement
- 30 % des automobilistes  seraient en manque de sommeil lorsqu’ils conduisent (étude Vinci Autoroute avec l’institut du sommeil).
- Les micro-sommeils sont responsables de 800 à 1000 décès par an.

Face à ces chiffres préoccupants, les choses ont pourtant commencé  à bouger et des initiatives  tout à fait notables, basées sur la sensibilisation et la sieste, ont été mises en place depuis cet été :

Un concessionnaire d’autoroutes se mobilise
La fondation Vinci Autoroutes associée à des intervenants de l’INSV ont sensibilisés les automobilistes sur plusieurs aires d’ autoroutes de France tout l’été. Au programme : repos dans les espaces sieste créés pour l’occasion, kit sieste et conseils avisés pour tous les conducteurs  en transit.
Cette opération a été renouvelée dans 12 stations-service pendant les congés de la Toussaint et une application smartphone Roulez éveillé®,  pour tester son niveau d’éveil,  a été mise à la disposition des automobilistes. Disponible sur Iphone, ce test simple et pratique permet avant de prendre la route de mesurer son temps de réaction face à l’apparition de stimuli visuels.
Téléchargez l’application ici: Roulez éveillé

Des hôtels jouent le jeu
Cinq hôtels situés sur des aires de service se sont ralliés à cette cause cet été et ont proposé des chambres dédiées à la sieste au prix modique de 5 € l’heure de sieste (durée maximale).

Gageons qu’à l’avenir de telles initiatives  soient relayées, multipliées et surtout davantage médiatisées !

Bookmark and Share

conditions de travail - insomnie

En ces temps de crise, et alors que les conditions de travail ne sont pas au beau fixe, la solidarité n’est pas toujours de mise au bureau, ni la bonne humeur malheureusement. La dernière étude (octobre 2013) du site de recrutement Monster révèle que 4 salariés sur 5 sont insomniaques à cause de leur travail. Ce chiffre effarant  vient corroborer un autre sondage réalisé une semaine avant sur la qualité de l’ambiance au travail qui s’est également dégradée cette année selon 74 % des salariés.
Les principaux accusés sont toujours les mêmes : le manque de temps pour accomplir correctement sa mission, le manque de moyen (humain, financier), et surtout le manque de reconnaissance , qui par ces temps de crise apparaît comme une cerise sur le gâteau.

Résultat :  hausse du stress , de la dépression, de l’insomnie (on l’a vu plus haut) et de l’absentéisme notamment celui des cadres qui a doublé en 2012 par rapport à 2011. Avec pour conséquence un manque à gagner évident pour l’entreprise : 7 milliards d’euros de perte dans le secteur privé l’année dernière rien que pour l’absentéisme.

Il est donc grand temps de réagir surtout lorsque l’on compare nos statistiques à celles de nos compatriotes  européens et américains (sauf les allemands qui dorment encore plus mal que nous)…Parmi les préconisations du site Monster, instaurer la sieste en entreprise fait figure de favorites. On ne peut qu’approuver cette conclusion de bon sens, en souhaitant qu’elle trouve un écho chez les DRH qui souhaitent améliorer concrètement les conditions de travail des salariés.

Bookmark and Share
Lors d’une conférence TED, Arianna Huffington lie, avec beaucoup d’humour et de sérieux, la productivité, l’épanouissement et le succès à un bon sommeil.
Considérée comme l’une des femmes les plus puissantes au monde, fondatrice du Huffington Post (dont Anne Sinclair dirige depuis peu l’édition française), Arianna Huffington s’est rapprochée des plus grands experts du sommeil afin de mieux connaître son rôle et ses bienfaits pour l’individu. Ses recherches l’ont visiblement convaincue d’alerter l’opinion publique et les dirigeants sur la réelle nécessité de modifier nos comportements. C’est d’ailleurs ce qu’elle a mis en pratique au sein même de son entreprise en faisant installer pour ses 1200 journalistes des bulles de sieste (les américains utilisent le terme de powernap).
Les conséquences de la fatigue que nous subissons de plus en plus devraient être sérieusement considérées… c’est sans doute la raison qui a amenée Arianna, fin 2010, à choisir un rassemblement aussi prestigieux et influent pour tenter d’introduire ce sujet dans le débat sociétal.
(sous titrage français proposé par le player en dessous après le lancement de la vidéo)
 

Bookmark and Share

ZZZ... Zen, Le Bar à Sieste à Paris

 

Au cœur du passage Choiseul dans le 2ème arrondissement de Paris, vient d’ouvrir le premier Bar à Sieste ! Je m’y suis rendu sans attendre…

 
Décoré avec goût sur 4 niveaux, l’espace propose de plonger dans une sieste de 15 à 45 minutes selon ses besoins de récupération et contraintes de temps. Equipés de fauteuils apesanteur et de lits massants shiatsu, on peut se laisser emporter vers le sommeil; la lumière et le mouvement du siège nous réveilleront en douceur.
Proposée à un prix très abordable (7€ les 15 minutes de sieste pour les abonnés), je suis convaincu que de nombreux cadres stressés travaillant à proximité du quartier d’Opéra y trouveront leur bonheur ! Mais comme me l’a précisé Christophe, fondateur du ZZZ… Zen, Le Bar à sieste vise tous types de public : « cette première semaine a attiré une clientèle très large et variée ».

 
Malgré une affluence logiquement plus importante à l’heure du déjeuner et des sorties de bureau, le Bar à sieste vous accueille pour le moment sans réservation. ZZZ… Zen propose aussi des prestations de manucure ou de pédicure.
Allez-y nombreux… et espérons voir naître prochainement d’autres lieux comme celui-là à Paris ou ailleurs!

Bookmark and Share

Votre teint halé s’évapore de jour en jour, vous avez fait le plein de résolutions (sport, régime, réaménagement de la maison et tris des vieilles affaires) mais la mise en pratique laisse à désirer.Vous baillez en permanence et rêvez aux bonnes siestes de l’été… pas de doute, la rentrée est bien là ! Je vais donc faire un petit point post rentrée.
Vous l’avez peut-être remarqué, je n’ai pas produit beaucoup d’articles cet été. Et non, après 2 ans de travail non stop sur la somnolence et la fatigue au travail, de réajustements du positionnement de Sixta (voir le nouveau site www.sixta.fr) j’ai ressenti le besoin, pour mieux repartir aujourd’hui, de faire un vrai break estival. Objectif atteint ! Mais d’autres ont pris le relai. La « sieste au travail » a en effet connu son plus bel été ! Jamais les médias ne s’étaient autant exprimés sur le sujet, à l’image de ce reportage réalisé par TF1, dans lequel apparaissent le PDG de Novius, Anthony Bleton et Bruno Comby déjà interviewés par et pour Mode-sieste.com.

 

Parmi les journaux qui ont traité le sujet : Libération, Le Figaro, Rue89, Le Post, L’Express et des dizaines d’autres supports. L’une des responsables de ce succès médiatique est l’allemande Annelie Buntenbach, membre du comité de direction du DGB et du conseil d’administration de l’agence pour l’emploi qui a défendu la cause de la sieste dans le cadre de l’entreprise : « une petite sieste réduit le risque d’infarctus et permet de refaire le plein d’anergie » a-t-elle affirmé.
Actifs aussi, ce furent les MRJC (mouvement rural de jeunesse chrétienne) qui ont orchestré une sieste publique originale réunissant près de 2000 personnes. Le message qu’ils ont voulu faire passer : « dépêchons-nous de ralentir ! ».

 

Arrêter de courir après le temps, prendre le temps de perdre du temps pour gagner du temps,… ce temps précieux qu’il faut savoir parfois perdre pour se le réapproprier, prendre du recul, comme l’évoquait ici le philosophe Thierry Paquot auteur du livre l’art de la sieste.
Enfin pour terminer sur une note d’humour, le studio de design madrilène Kawamura-ganjanvian’s a lancé son Osrtich, sorte de duvet/coussin dans lequel on plonge sa tête, façon autruche, pour faire une petite sieste sur son bureau « à l’abri des regards». Comme l’a justement fait remarquer un internaute : « faut pas avoir peur de passer pour un … !»

Accessoire sieste au bureau

Bookmark and Share

Espace sieste entreprise IKEAAlors que la Direction Générale de la Santé travaille activement sur l’hypovigilance, IKEA, habitué des opérations marketing de rue (Japon, New-York) créé un hôtel « capsule » gratuit pour la sécurité des vacanciers. Ouvert du 13 au 31 juillet prochain de 10h à 20h en association avec l’APRR, cet hôtel pourra accueillir simultanément 28 siesteurs ou siesteuses sur l’aire d’autoroute de Beaune Tailly située sur l’A6 entre Paris et Lyon.

Les automobilistes dormiront bien sûr sur des matelas IKEA (aussi présentés dans un showroom) et repartiront avec un kit sieste: masque de sommeil, bouchons d’oreilles et bouteille d’eau. L’opération marketing aurait toutefois mérité de durer tout l’été !

Le teasing :

 

Et pour le résultat en image…

Bookmark and Share

Sieste énergisante au JaponNous connaissions déjà les vertus énergisantes de la sieste, mais pas à cette échelle !

En effet, les deux tiers des 54 réacteurs nucléaires japonais ont cessé d’être actifs suite à la catastrophe (tsunami) du 11 mars dernier et l’été se rapproche. Pour prévenir d’une surconsommation d’énergie due aux systèmes d’air conditionné, les dirigeants d’une préfecture du centre du Japon vont inciter les fonctionnaires à faire la sieste après le déjeuner et donc quitter les bureaux entre 13h et 15h. « L’idée d’une pause sieste, comme ils disent en Espagne, nous paraît logique pour essayer de réduire la consommation d’électricité en cette période de pénurie. [...] La consommation d’énergie va baisser s’il y a moins d’employés au bureau. » souligne un responsable local qui vise par cette mesure une baisse de 20% de la consommation pendant ce créneau.

En Russie, le gouvernement avait déjà posé la question de la sieste lors de la dernière canicule… dommage qu’il faille attendre des catastrophes pour la rendre accessible à tous.

Bookmark and Share

Sommeil et sieste dans le mondeQuand la Chine inscrit la sieste dans la constitution, les espagnols en font un combat syndical. Quand les français laissent la fatigue s’installer dans leur quotidien, les canadiens recherchent activement des solutions. Qu’est-ce qui influence nos comportements face au sommeil et à la sieste ? Cet article vous invite à découvrir dans quelques régions du monde les différences culturelles vis-à-vis de cette fonction essentielle pour laquelle il n’existe aucun substitut. A lire ici: culture sieste.

Bookmark and Share

Cette semaine, Ken Clarke, Secrétaire à la justice britanique, a fait la une des journaux (The Sun, The Daily Mail) en s’étant endormi sur les bancs du Parlement pendant le discours du Ministre des finances Georges Osborne.

  

Somnolence au travail: Ken Clarke

         

Mais comme nous l’avions déjà constaté en France, les grands hommes de ce monde sont faits comme nous, ils somnolent au travail et ont parfois irrésistiblement besoin d’une sieste (appelée powernap par les anglophones).

Tout en rappelant qu’une courte sieste est naturelle et bonne pour la santé, et que 10 minutes en journée permettent de recharger ses batteries et de « relancer » la mémoire, The Independent est allé rechercher quelques images d’archives de somnolences célèbres.

 Hommes politiques et grands de ce monde en pleine sieste publique (ou powernap)

Pour les 3 personnages du haut, l’utilisation de la technique de la main donnant l’illusion d’être en pleine réflexion ne suffira pas.

 

Voici donc les personnalités illustrées ici:

 Lire la suite de l’article…

Bookmark and Share

 

8ème Semaine de la Qualité de Vie au Travail

On me demande parfois : « mais ton blog parle de quoi… finalement ? »

Alors si vous ne l’avez pas bien lu dans le header, le credo du blog c’est la sieste pratiquée dans l’entreprise. Mais ce thème est étroitement lié à d’autres sujets comme la fatigue, le sommeil et les conditions de travail que j’aborde par voie de conséquence dans ce blog.

Aujourd’hui je souhaitais faire une petite pub pour la huitième Semaine de la Qualité de Vie au Travail organisée par l’ANACT. Des manifestations auront lieu du 31 mai au 10 juin 2011 à Paris bien sûr et partout en France… pilotées par les ARACT. Cette année, l’Agence Nationale pour l’Amélioration des Conditions de Travail convie les chefs d’entreprises, DRH, représentants du personnel, membres de services de santé au travail etc… à participer et faire connaitre leurs initiatives. Alors soyez nombreux à communiquer sur vos bonnes pratiques! RDV sur le site de l’évènement.

Bookmark and Share

Je me suis intéressé, pour le site Etre-Bien-au-Travail créé par Comundi (organisme de formation spécialisé Site Internet www.etre-bien-au-travail.frentre autre dans la santé au travail) aux différentes raisons qui poussaient certaines entreprises à tester la solution de la sieste, voire même mettre en place un espace dédié. PricewaterhouseCooper, Bayard Retraite (devenu Réunica), Novius, France Telecom et quelques autres se sont impliqués dans ce projet un peu à contre courant des pratiques actuelles. Alors, quels facteurs ont été à l’origine de ces décisions: initiative des salariés? risques psychosociaux? convictions de dirigeants? pénibilité du travail? Pour lire l’article, rendez-vous ici: www.etre-bien-au-travail.fr/sieste-entreprise/

Bookmark and Share
Sieste en entreprise chez France Telecom

Photo: J-BL/Metro France

Au centre d’appel de Vivier Merle, à Lyon, un espace dédié à la sieste a été créé pour accueillir celles et ceux qui souhaitent s’y reposer parmi les 900 salariés que compte ce site. Orange / France Télécom a entamé une démarche tout à fait sérieuse en mettant en place un environnement étudié à cet effet: fauteuils et cabines de sieste ont été dessinés par des designers spécialement pour ce projet.

Une nouvelle encourageante, d’autant plus que la direction se laisse une petite année d’observation à l’issue de laquelle le concept pourrait être déployé sur d’autres sites français.

J’émets malgré tout une réserve quant aux résultats escomptés: l’espace a-t-il été réellement calibré pour permettre à TOUS ceux qui le souhaitent parmi les 900 salariés de l’utiliser et ont-ils prévu un dispositif d’accompagnement ? N’oublions pas que pour briser ce tabou de la sieste en entreprise, l’aménagement d’une salle dédiée n’est pas suffisant. J’essaie d’en savoir plus auprès des responsables du projet… mais ils sont difficiles à joindre! (toute aide sera bienvenue). Donc initiative intéressante… à suivre.

Bookmark and Share

Journee  nationale du sommeil 2011 (11ème)Le 18 mars prochain aura lieu la onzième journée du sommeil organisée par l’INSV, sur le thème de la « somnolence au quotidien ». Un thème qui va je l’espère ouvrir le débat sur le tabou de la sieste. De nombreux évènements auront lieu un peu partout en France et à Paris (programme journée du sommeil 2011), c’est l’occasion pour tous de rencontrer entre autre des médecins du sommeil encore trop peu nombreux dans cette spécialité.

C’est aussi l’occasion pour les entreprises d’organiser des mini évènements sur le sujet afin de sensibiliser les salariés aux enjeux du sommeil : conférences, formations aux siestes flash ou tous types d’animations.

La dernière journée du sommeil manquait à mon goût de participants et d’effervescence… alors soyez nombreux à participer à cette 11ème édition!

Bookmark and Share

Prévention pénibilité au travail« Non Père-Noël, la retraite ce n’est pas encore pour demain! »

Sur ce clin d’œil aux fêtes de Noël qui viennent de s’achever, je voulais évoquer un sujet qui préoccupe de plus en plus les français: la pénibilité au travail des séniors et je voulais souligner les points sur lesquels la sieste peut agir.

Les données européennes de l’enquête SHARE (Survey on Health Ageing and Retirement in Europe) menée auprès de 22.000 personnes âgées de 50 ans et plus est décortiquée par l’IRDES (analyse) distingue 3 dimensions de la pénibilité au travail:

- La demande psychologique: elle prend en compte la pénibilité physique perçue et la pression psychologique,

- La latitude décisionnelle: elle renvoie aux possibilités d’action et d’évolution professionnelle,

- La récompense reçue: considération, reconnaissance, … monétaire ou non.

Mettre en place un programme d’action sur la fatigue intégrant des courtes siestes aura un effet sur 2 des 3 dimensions. Elle agit de façon évidente sur la pénibilité physique, mais elle peut aussi être considérée comme une récompense, un privilège que bien peu d’entreprises n’accordent aux salariés aujourd’hui. La sieste peut donc jouer un rôle intéressant sur les conditions de travail et la pénibilité des séniors, même si elle n’empêchera pas les séquelles physiques ou TMS liés à des activités manuelles difficiles.

A souligner, de même que pour les RPS, le gouvernement commence à exercer une pression sur les entreprises de plus de 50 salariés afin de les pousser à mettre en place un plan d’action et à négocier un accord sur la prévention de la pénibilité, sous peine de pénalités qui seraient infligées dès 2012.

Bookmark and Share

« Les cadres, jusqu’à présent, résistaient mieux à la fatigue que le reste des salariés, c’est en tout cas ce qu’ils répondaient dans les enquêtes. Aujourd’hui ce n’est plus le cas : 60% avouent ressentir un état de fatigue chronique, un chiffre en hausse de 9 points en comparaison de la précédente enquête. » article complet sur Europe1.fr

cadre en réunion fatiguéCes chiffres ressortent d’une enquête menée en 2010 par le groupe Malakoff-Médéric sur 3.500 salariés du secteur privé. 60% disent ressentir une fatigue chronique contre 51% l’an dernier. Dans cette même étude, il ressort que 35% des cadres se sentent très efficaces dans leur travail, ils étaient 42% en 2009. Cette étude fait donc clairement état du lien direct entre la montée de la fatigue et la baisse d’efficacité dont la tendance confirme les données de l’article précédent (efficacité au travail).

Mais à ce jour les entreprises agissent-elles face à cette fatigue croissante ?

 Lire la suite de l’article…

Bookmark and Share

C’est la question qui a été posée lors d’un sondage réalisé par le Journal du Net (JDN) début novembre 2010. Les 662 sondés (lecteurs du JDN) représentent une population travaillant majoritairement dans des bureaux et sont composés en grande partie des cadres dont le temps de travail journalier avoisine les 9h30 par jour (Source: CSA 2005). Reprenons les résultats obtenus… dans l’ordre: 20% ne se considèrent pas efficaces plus de 4 heures dans une journée, 40% sont efficaces 4 à 6 heures, 27% le sont 6 à 8 heures et 10%  plus de 8 heures.

 Efficacité au travail

 

Je vais bien sûr revenir à la charge avec la sieste (ou power nap)… mais lorsqu’on voit ces chiffres, comment ne pas se rendre à l’évidence sur la marge de progression et le rôle que peut jouer cette courte sieste ? Surtout qu’elle bénéficie aussi bien au salarié qu’à l’employeur. La mauvaise nouvelle, c’est que les dirigeants d’entreprises commencent à s’y intéresser, mais n’ont pas encore osé franchir le pas ! Alors courage… lancez-vous !

Pour être accompagné dans cette démarche sensible (un peu de pub), contactez Sixta: conseil, formationsaménagement d’espaces

Bookmark and Share

Article sieste fatigue - ErgonomaC’est au dernier forum de la Qualité de Vie au Travail (organisé par l’ANACT) que le fondateur d’ERGONOMA Journal, Patrick Le Martin, m’a proposé de publier un article sur le sujet de la sieste en entreprise (lire ici). Il a été très vite sensible à la place de la fatigue ou de la baisse de vigilance et leurs conséquences sur la pénibilité au travail, la santé, voire même les accidents du travail. Je suis donc très heureux que cet article paraisse dans l’édition d’octobre 2010 (version distribuée uniquement en France), d’autant qu’ERGONOMA Journal est incontestablement une référence dans le domaine de l’ergonomie et des conditions de travail.

 Revue Ergonoma journal

Bookmark and Share

Pourquoi parler des RPS (Risques Psychosociaux) dans ce blog ?

Tout simplement parce qu’aujourd’hui la fatigue est totalement occultée des débats sur les risques psychosociaux or ces sujets sont intimement liés.

Chères entreprises, sachez que vous pouvez agir sur la fatigue de vos salariés!

Cet article reprend les étapes principales de l’arrivée des RPS dans les entreprises françaises… suivi de mes commentaires !

RPS - Risques PsychosociauxLe stress, le burn-out, la dépression, le harcèlement, le suicide… sont autant de situations qui illustrent la souffrance au travail. Ces expressions du mal-être contemporain appartiennent à la grande famille des « risques psychosociaux ». Les nombreuses pathologies inhérentes à ces risques engendrent un coût social estimé à 2 à 3 milliards d’Euros au minimum (étude INRS / Arts et métiers  Paris Tech 2007). C’est donc en toute logique que l’Etat a décidé de prendre des mesures et surtout de faire réagir les entreprises vis-à-vis de ce fléau.

Ainsi dès mars 2008, Xavier Bertrand, alors ministre du travail, reçoit le désormais fameux rapport Légeron-Nasse  qui propose une première évaluation de l’étendue des RPS ainsi que plusieurs pistes d’actions. (Rapport Legeron / Nasse)

En parallèle dans les entreprises, le phénomène s’accroit, et les suicides liés au travail font la une régulière des journaux (chiffres : 1 suicide / jour en moyenne). La crise du mal être au travail est bien là et n’arrange pas les affaires de l’état et de la France déjà en pleine crise économique. La prévention des risques psychosociaux devient donc une priorité gouvernementale.

Le 24 novembre 2008, le MEDEF, la CGPME et l’UPA signent un accord sur le stress au travail avec l’ensemble des organisations syndicales de salariés (CFDT, CFTC, FO, CFE-CGC, CGT). Cet accord transpose en droit français un accord cadre européen sur le stress au travail. (accord & arrêté du 23 avril 2009)

 Lire la suite de l’article…

Bookmark and Share

La canicule serait-elle un prétexte ? Elle pousse en tout cas, et de façon très sérieuse, le chef du service fédéral russe de contrôle sanitaire Guennadi Onichtchenko à proposer l’instauration d’une sieste officielle (et non obligatoire). Il s’agirait entre autre que les employeurs permettent aux salariés de s’assoupir sur leur bureau aux heures les plus chaudes,… soit proche de l’heure du déjeuner. La projet, qui a à priori peu de chance de passer, est tout de même soutenu par près de la moitié des Moscovites!

 

Bookmark and Share

Dans la célèbre série « je n’ai pas été élu pour… », notre président a déclaré lors d’un discours : « je n’ai pas été élu pour faire la sieste » !

discours nicolas sarkozy sieste

Monsieur Sarkozy, il n’est plus possible d’utiliser ce mot comme synonyme ou symbole de « contre-productivité » ! Suffisamment d’études ont démontré que la sieste, en plus d’apporter du bien être aux salariés, augmentait la performance, la productivité du travail et pas seulement l’après-midi. Comme le souligne aussi Bruno Comby, spécialiste de la santé préventive et de la lutte contre le stress, auteur d’Eloge de la sieste, dans un article du Monde (intitulé Au travail, la sieste permettrait d’augmenter la productivité) : « on est plus efficace et créatif lorsque le cerveau a pu se reposer ».

 

En effet notre rythme biologique connait une période de ralentissement en début d’après-midi. Elle se situe entre 13h et 16h suivant les nuits de chacun. On peut alors être victime d’un « coup de barre » pouvant être nettement accentué par la générosité calorique du repas. L’ignorer ou lutter contre ce besoin de sommeil, c’est cela qui est contre productif !

 

Les hommes d’affaires et dirigeants à responsabilités sont les premiers à profiter de la moindre opportunité pour s’assoupir et récupérer, notamment lors des déplacements en voiture (pour ceux qui ont le privilège d’avoir un chauffeur !).

jack lang sieste assemblee nationale

Le mercredi après-midi, n’assistons nous pas en direct à des combats sans merci dans l’arène de l’assemblée nationale ? Je ne parle pas de ceux que se livrent les partis entre eux mais de combats peut-être plus acharnés encore : l’homme politique face à son irrésistible envie de dormir ! Certains députés succombent d’ailleurs souvent… quelques minutes. Et s’ils ne succombent pas, ils savent qu’ils risquent de devoir lutter pendant 1 à 2 heures sans pouvoir vraiment être attentifs aux débats. Est-ce pour cela que le présentéisme s’affiche sur certains visages ou que l’absentéisme y est parfois impressionnant ?

 

On peut se demander d’ailleurs si certains ne s’absentent pas parfois pour trouver hors de la tribune un coin tranquille et se laisser emporter par Morphée… l’espace d’un instant. Mais où pourraient-ils bien aller ? Les toilettes, comme de nombreux salariés ? Leur voiture garée dans le parking ? Un banc dans les couloirs de l’assemblée ?
A quand l’aménagement d’un espace ou d’une salle de repos au sein de l’Assemblée Nationale qui permettrait à nos députés d’être en pleine forme pour décider de l’avenir de notre pays ?

 
Il est donc grand temps de ne plus véhiculer cette image fausse et dépassée, ce stéréotype, que la sieste est réservée aux fainéants !

Redonnons à la sieste ses lettres de noblesses et reconnaissons-lui ses vertus.

 

Illustration : Jacques Chirac dans le Concorde en 1987. Grand adepte de la sieste il préfaça le livre de Bruno Comby: Eloge de la sieste.

Jacques Chirac Concorde

Bookmark and Share