21
12

La courte sieste pour lutter contre la somnolence au volant

Classé Actu - Médias
femme fatiguée au volant

Les dernières recommandations du Conseil National de la Sécurité Routière présentées fin novembre au ministre de l’Intérieur insistent sur la mise en place de boîtes noires à l’intérieur des véhicules et d’éthylotests anti-démarrage à l’intention les conducteurs condamnés pour ivresse au volant.

.

Ces préconisations , si bien fondées soient-elles, restent  difficilement réalisables dans le court terme. Elles oublient aussi soigneusement l’un des facteurs prédominants des accidents graves ou mortels de la route : la somnolence au volant.

.

A l’approche des fêtes de Noël  caractérisées, comme pour tous départs en vacances, par une vague de transhumance routière, il est bon de rappeler quelques constatations sans appel :
-  Un accident mortel sur trois sur autoroute est dû à l’endormissement
- 30 % des automobilistes  seraient en manque de sommeil lorsqu’ils conduisent (étude Vinci Autoroute avec l’institut du sommeil).
- Les micro-sommeils sont responsables de 800 à 1000 décès par an.

Face à ces chiffres préoccupants, les choses ont pourtant commencé  à bouger et des initiatives  tout à fait notables, basées sur la sensibilisation et la sieste, ont été mises en place depuis cet été :

Un concessionnaire d’autoroutes se mobilise
La fondation Vinci Autoroutes associée à des intervenants de l’INSV ont sensibilisés les automobilistes sur plusieurs aires d’ autoroutes de France tout l’été. Au programme : repos dans les espaces sieste créés pour l’occasion, kit sieste et conseils avisés pour tous les conducteurs  en transit.
Cette opération a été renouvelée dans 12 stations-service pendant les congés de la Toussaint et une application smartphone Roulez éveillé®,  pour tester son niveau d’éveil,  a été mise à la disposition des automobilistes. Disponible sur Iphone, ce test simple et pratique permet avant de prendre la route de mesurer son temps de réaction face à l’apparition de stimuli visuels.
Téléchargez l’application ici: Roulez éveillé

Des hôtels jouent le jeu
Cinq hôtels situés sur des aires de service se sont ralliés à cette cause cet été et ont proposé des chambres dédiées à la sieste au prix modique de 5 € l’heure de sieste (durée maximale).

Gageons qu’à l’avenir de telles initiatives  soient relayées, multipliées et surtout davantage médiatisées !

Bookmark and Share