27
10

Nuits blanches et journées noires

Classé Actu - Médias

conditions de travail - insomnie

En ces temps de crise, et alors que les conditions de travail ne sont pas au beau fixe, la solidarité n’est pas toujours de mise au bureau, ni la bonne humeur malheureusement. La dernière étude (octobre 2013) du site de recrutement Monster révèle que 4 salariés sur 5 sont insomniaques à cause de leur travail. Ce chiffre effarant  vient corroborer un autre sondage réalisé une semaine avant sur la qualité de l’ambiance au travail qui s’est également dégradée cette année selon 74 % des salariés.
Les principaux accusés sont toujours les mêmes : le manque de temps pour accomplir correctement sa mission, le manque de moyen (humain, financier), et surtout le manque de reconnaissance , qui par ces temps de crise apparaît comme une cerise sur le gâteau.

Résultat :  hausse du stress , de la dépression, de l’insomnie (on l’a vu plus haut) et de l’absentéisme notamment celui des cadres qui a doublé en 2012 par rapport à 2011. Avec pour conséquence un manque à gagner évident pour l’entreprise : 7 milliards d’euros de perte dans le secteur privé l’année dernière rien que pour l’absentéisme.

Il est donc grand temps de réagir surtout lorsque l’on compare nos statistiques à celles de nos compatriotes  européens et américains (sauf les allemands qui dorment encore plus mal que nous)…Parmi les préconisations du site Monster, instaurer la sieste en entreprise fait figure de favorites. On ne peut qu’approuver cette conclusion de bon sens, en souhaitant qu’elle trouve un écho chez les DRH qui souhaitent améliorer concrètement les conditions de travail des salariés.

Bookmark and Share