01
03

Sortez du cliché !

Classé Actu - Médias

Dans la célèbre série « je n’ai pas été élu pour… », notre président a déclaré lors d’un discours : « je n’ai pas été élu pour faire la sieste » !

discours nicolas sarkozy sieste

Monsieur Sarkozy, il n’est plus possible d’utiliser ce mot comme synonyme ou symbole de « contre-productivité » ! Suffisamment d’études ont démontré que la sieste, en plus d’apporter du bien être aux salariés, augmentait la performance, la productivité du travail et pas seulement l’après-midi. Comme le souligne aussi Bruno Comby, spécialiste de la santé préventive et de la lutte contre le stress, auteur d’Eloge de la sieste, dans un article du Monde (intitulé Au travail, la sieste permettrait d’augmenter la productivité) : « on est plus efficace et créatif lorsque le cerveau a pu se reposer ».

 

En effet notre rythme biologique connait une période de ralentissement en début d’après-midi. Elle se situe entre 13h et 16h suivant les nuits de chacun. On peut alors être victime d’un « coup de barre » pouvant être nettement accentué par la générosité calorique du repas. L’ignorer ou lutter contre ce besoin de sommeil, c’est cela qui est contre productif !

 

Les hommes d’affaires et dirigeants à responsabilités sont les premiers à profiter de la moindre opportunité pour s’assoupir et récupérer, notamment lors des déplacements en voiture (pour ceux qui ont le privilège d’avoir un chauffeur !).

jack lang sieste assemblee nationale

Le mercredi après-midi, n’assistons nous pas en direct à des combats sans merci dans l’arène de l’assemblée nationale ? Je ne parle pas de ceux que se livrent les partis entre eux mais de combats peut-être plus acharnés encore : l’homme politique face à son irrésistible envie de dormir ! Certains députés succombent d’ailleurs souvent… quelques minutes. Et s’ils ne succombent pas, ils savent qu’ils risquent de devoir lutter pendant 1 à 2 heures sans pouvoir vraiment être attentifs aux débats. Est-ce pour cela que le présentéisme s’affiche sur certains visages ou que l’absentéisme y est parfois impressionnant ?

 

On peut se demander d’ailleurs si certains ne s’absentent pas parfois pour trouver hors de la tribune un coin tranquille et se laisser emporter par Morphée… l’espace d’un instant. Mais où pourraient-ils bien aller ? Les toilettes, comme de nombreux salariés ? Leur voiture garée dans le parking ? Un banc dans les couloirs de l’assemblée ?
A quand l’aménagement d’un espace ou d’une salle de repos au sein de l’Assemblée Nationale qui permettrait à nos députés d’être en pleine forme pour décider de l’avenir de notre pays ?

 
Il est donc grand temps de ne plus véhiculer cette image fausse et dépassée, ce stéréotype, que la sieste est réservée aux fainéants !

Redonnons à la sieste ses lettres de noblesses et reconnaissons-lui ses vertus.

 

Illustration : Jacques Chirac dans le Concorde en 1987. Grand adepte de la sieste il préfaça le livre de Bruno Comby: Eloge de la sieste.

Jacques Chirac Concorde

Bookmark and Share