femme fatiguée au volant

Les dernières recommandations du Conseil National de la Sécurité Routière présentées fin novembre au ministre de l’Intérieur insistent sur la mise en place de boîtes noires à l’intérieur des véhicules et d’éthylotests anti-démarrage à l’intention les conducteurs condamnés pour ivresse au volant.

.

Ces préconisations , si bien fondées soient-elles, restent  difficilement réalisables dans le court terme. Elles oublient aussi soigneusement l’un des facteurs prédominants des accidents graves ou mortels de la route : la somnolence au volant.

.

A l’approche des fêtes de Noël  caractérisées, comme pour tous départs en vacances, par une vague de transhumance routière, il est bon de rappeler quelques constatations sans appel :
-  Un accident mortel sur trois sur autoroute est dû à l’endormissement
- 30 % des automobilistes  seraient en manque de sommeil lorsqu’ils conduisent (étude Vinci Autoroute avec l’institut du sommeil).
- Les micro-sommeils sont responsables de 800 à 1000 décès par an.

Face à ces chiffres préoccupants, les choses ont pourtant commencé  à bouger et des initiatives  tout à fait notables, basées sur la sensibilisation et la sieste, ont été mises en place depuis cet été :

Un concessionnaire d’autoroutes se mobilise
La fondation Vinci Autoroutes associée à des intervenants de l’INSV ont sensibilisés les automobilistes sur plusieurs aires d’ autoroutes de France tout l’été. Au programme : repos dans les espaces sieste créés pour l’occasion, kit sieste et conseils avisés pour tous les conducteurs  en transit.
Cette opération a été renouvelée dans 12 stations-service pendant les congés de la Toussaint et une application smartphone Roulez éveillé®,  pour tester son niveau d’éveil,  a été mise à la disposition des automobilistes. Disponible sur Iphone, ce test simple et pratique permet avant de prendre la route de mesurer son temps de réaction face à l’apparition de stimuli visuels.
Téléchargez l’application ici: Roulez éveillé

Des hôtels jouent le jeu
Cinq hôtels situés sur des aires de service se sont ralliés à cette cause cet été et ont proposé des chambres dédiées à la sieste au prix modique de 5 € l’heure de sieste (durée maximale).

Gageons qu’à l’avenir de telles initiatives  soient relayées, multipliées et surtout davantage médiatisées !

Bookmark and Share

conditions de travail - insomnie

En ces temps de crise, et alors que les conditions de travail ne sont pas au beau fixe, la solidarité n’est pas toujours de mise au bureau, ni la bonne humeur malheureusement. La dernière étude (octobre 2013) du site de recrutement Monster révèle que 4 salariés sur 5 sont insomniaques à cause de leur travail. Ce chiffre effarant  vient corroborer un autre sondage réalisé une semaine avant sur la qualité de l’ambiance au travail qui s’est également dégradée cette année selon 74 % des salariés.
Les principaux accusés sont toujours les mêmes : le manque de temps pour accomplir correctement sa mission, le manque de moyen (humain, financier), et surtout le manque de reconnaissance , qui par ces temps de crise apparaît comme une cerise sur le gâteau.

Résultat :  hausse du stress , de la dépression, de l’insomnie (on l’a vu plus haut) et de l’absentéisme notamment celui des cadres qui a doublé en 2012 par rapport à 2011. Avec pour conséquence un manque à gagner évident pour l’entreprise : 7 milliards d’euros de perte dans le secteur privé l’année dernière rien que pour l’absentéisme.

Il est donc grand temps de réagir surtout lorsque l’on compare nos statistiques à celles de nos compatriotes  européens et américains (sauf les allemands qui dorment encore plus mal que nous)…Parmi les préconisations du site Monster, instaurer la sieste en entreprise fait figure de favorites. On ne peut qu’approuver cette conclusion de bon sens, en souhaitant qu’elle trouve un écho chez les DRH qui souhaitent améliorer concrètement les conditions de travail des salariés.

Bookmark and Share
Lors d’une conférence TED, Arianna Huffington lie, avec beaucoup d’humour et de sérieux, la productivité, l’épanouissement et le succès à un bon sommeil.
Considérée comme l’une des femmes les plus puissantes au monde, fondatrice du Huffington Post (dont Anne Sinclair dirige depuis peu l’édition française), Arianna Huffington s’est rapprochée des plus grands experts du sommeil afin de mieux connaître son rôle et ses bienfaits pour l’individu. Ses recherches l’ont visiblement convaincue d’alerter l’opinion publique et les dirigeants sur la réelle nécessité de modifier nos comportements. C’est d’ailleurs ce qu’elle a mis en pratique au sein même de son entreprise en faisant installer pour ses 1200 journalistes des bulles de sieste (les américains utilisent le terme de powernap).
Les conséquences de la fatigue que nous subissons de plus en plus devraient être sérieusement considérées… c’est sans doute la raison qui a amenée Arianna, fin 2010, à choisir un rassemblement aussi prestigieux et influent pour tenter d’introduire ce sujet dans le débat sociétal.
(sous titrage français proposé par le player en dessous après le lancement de la vidéo)
 

Bookmark and Share

Ce n’est pas la première chanson sur la sieste, mais c’est la première que j’apprécie… non, que j’aime beaucoup et en particulier la mélodie!

Apparemment à l’origine plutôt réfractaire à la sieste, Monsieur Copain en a finalement découvert ses joies grâce à une attirante  »polissonne ». Alors si la sieste « crapuleuse » peut faire découvrir aux profanes les plaisirs et bienfaits de la sieste, n’hésitons pas à la promouvoir!

 

Bookmark and Share

Dans la mouvance médiatique actuelle, Men’s up TV s’est intéressé à la sieste en entreprise et m’a proposé de passer pour la première fois de l’autre côté de la caméra en compagnie du Philosophe Thierry Paquot. La chaine diffusera le reportage tout au long de la semaine prochaine dans sa rubrique Tendances.

 

Cette 1ère communication « grand publique » marque pour Sixta et pour moi un vrai tournant. Suivant jusqu’à présent une action exclusivement orientée vers les dirigeants pour permettre à cette sieste de s’intégrer dans des conditions optimales, je me suis aperçu (c’est d’ailleurs un point de l’interview qui a été coupé au montage) que ceux-ci étaient particulièrement sensibles et ouverts au sujet. Ils connaissent majoritairement très bien les bénéfices des courtes siestes puisqu’ils la pratiquent pour beaucoup d’entre eux et ont parfaitement conscience de ce que cette pratique généralisée pourrait apporter à l’entreprise.
Il reste néanmoins un point de blocage: les dirigeants craignent que ce type de prestation ne soit finalement pas si attendu ou souhaité par leurs propres salariés… les confrontant potentiellement à une situation délicate quand on connait l’image controversée que suscite encore parfois la sieste. Il ne faut donc plus que les salariés, et c’est le message fort que j’aimerais faire passer, hésitent à faire savoir auprès de leur médecin du travail, délégué du personnel, CHSCT, comité d’entreprise ou même de leur DRH, que la prise en compte de leur fatigue par l’entreprise serait appréciée et utile. Il faut que l’impulsion soit donnée par les salariés et que l’information remonte. L’entreprise dispose en effet aujourd’hui d’un large éventail de solutions pour agir contre la fatigue et la somnolence au travail que ce soit par la pratique de la micro sieste ou la sensibilisation au sommeil nocturne.

Bookmark and Share

ZZZ... Zen, Le Bar à Sieste à Paris

 

Au cœur du passage Choiseul dans le 2ème arrondissement de Paris, vient d’ouvrir le premier Bar à Sieste ! Je m’y suis rendu sans attendre…

 
Décoré avec goût sur 4 niveaux, l’espace propose de plonger dans une sieste de 15 à 45 minutes selon ses besoins de récupération et contraintes de temps. Equipés de fauteuils apesanteur et de lits massants shiatsu, on peut se laisser emporter vers le sommeil; la lumière et le mouvement du siège nous réveilleront en douceur.
Proposée à un prix très abordable (7€ les 15 minutes de sieste pour les abonnés), je suis convaincu que de nombreux cadres stressés travaillant à proximité du quartier d’Opéra y trouveront leur bonheur ! Mais comme me l’a précisé Christophe, fondateur du ZZZ… Zen, Le Bar à sieste vise tous types de public : « cette première semaine a attiré une clientèle très large et variée ».

 
Malgré une affluence logiquement plus importante à l’heure du déjeuner et des sorties de bureau, le Bar à sieste vous accueille pour le moment sans réservation. ZZZ… Zen propose aussi des prestations de manucure ou de pédicure.
Allez-y nombreux… et espérons voir naître prochainement d’autres lieux comme celui-là à Paris ou ailleurs!

Bookmark and Share

Votre teint halé s’évapore de jour en jour, vous avez fait le plein de résolutions (sport, régime, réaménagement de la maison et tris des vieilles affaires) mais la mise en pratique laisse à désirer.Vous baillez en permanence et rêvez aux bonnes siestes de l’été… pas de doute, la rentrée est bien là ! Je vais donc faire un petit point post rentrée.
Vous l’avez peut-être remarqué, je n’ai pas produit beaucoup d’articles cet été. Et non, après 2 ans de travail non stop sur la somnolence et la fatigue au travail, de réajustements du positionnement de Sixta (voir le nouveau site www.sixta.fr) j’ai ressenti le besoin, pour mieux repartir aujourd’hui, de faire un vrai break estival. Objectif atteint ! Mais d’autres ont pris le relai. La « sieste au travail » a en effet connu son plus bel été ! Jamais les médias ne s’étaient autant exprimés sur le sujet, à l’image de ce reportage réalisé par TF1, dans lequel apparaissent le PDG de Novius, Anthony Bleton et Bruno Comby déjà interviewés par et pour Mode-sieste.com.

 

Parmi les journaux qui ont traité le sujet : Libération, Le Figaro, Rue89, Le Post, L’Express et des dizaines d’autres supports. L’une des responsables de ce succès médiatique est l’allemande Annelie Buntenbach, membre du comité de direction du DGB et du conseil d’administration de l’agence pour l’emploi qui a défendu la cause de la sieste dans le cadre de l’entreprise : « une petite sieste réduit le risque d’infarctus et permet de refaire le plein d’anergie » a-t-elle affirmé.
Actifs aussi, ce furent les MRJC (mouvement rural de jeunesse chrétienne) qui ont orchestré une sieste publique originale réunissant près de 2000 personnes. Le message qu’ils ont voulu faire passer : « dépêchons-nous de ralentir ! ».

 

Arrêter de courir après le temps, prendre le temps de perdre du temps pour gagner du temps,… ce temps précieux qu’il faut savoir parfois perdre pour se le réapproprier, prendre du recul, comme l’évoquait ici le philosophe Thierry Paquot auteur du livre l’art de la sieste.
Enfin pour terminer sur une note d’humour, le studio de design madrilène Kawamura-ganjanvian’s a lancé son Osrtich, sorte de duvet/coussin dans lequel on plonge sa tête, façon autruche, pour faire une petite sieste sur son bureau « à l’abri des regards». Comme l’a justement fait remarquer un internaute : « faut pas avoir peur de passer pour un … !»

Accessoire sieste au bureau

Bookmark and Share

Espace sieste entreprise IKEAAlors que la Direction Générale de la Santé travaille activement sur l’hypovigilance, IKEA, habitué des opérations marketing de rue (Japon, New-York) créé un hôtel « capsule » gratuit pour la sécurité des vacanciers. Ouvert du 13 au 31 juillet prochain de 10h à 20h en association avec l’APRR, cet hôtel pourra accueillir simultanément 28 siesteurs ou siesteuses sur l’aire d’autoroute de Beaune Tailly située sur l’A6 entre Paris et Lyon.

Les automobilistes dormiront bien sûr sur des matelas IKEA (aussi présentés dans un showroom) et repartiront avec un kit sieste: masque de sommeil, bouchons d’oreilles et bouteille d’eau. L’opération marketing aurait toutefois mérité de durer tout l’été !

Le teasing :

 

Et pour le résultat en image…

Bookmark and Share

Sieste énergisante au JaponNous connaissions déjà les vertus énergisantes de la sieste, mais pas à cette échelle !

En effet, les deux tiers des 54 réacteurs nucléaires japonais ont cessé d’être actifs suite à la catastrophe (tsunami) du 11 mars dernier et l’été se rapproche. Pour prévenir d’une surconsommation d’énergie due aux systèmes d’air conditionné, les dirigeants d’une préfecture du centre du Japon vont inciter les fonctionnaires à faire la sieste après le déjeuner et donc quitter les bureaux entre 13h et 15h. « L’idée d’une pause sieste, comme ils disent en Espagne, nous paraît logique pour essayer de réduire la consommation d’électricité en cette période de pénurie. [...] La consommation d’énergie va baisser s’il y a moins d’employés au bureau. » souligne un responsable local qui vise par cette mesure une baisse de 20% de la consommation pendant ce créneau.

En Russie, le gouvernement avait déjà posé la question de la sieste lors de la dernière canicule… dommage qu’il faille attendre des catastrophes pour la rendre accessible à tous.

Bookmark and Share

Logo INRS, magazine Travail et SécuritéLa revue de l’INRS, Travail et Sécurité, du mois de mai 2011 consacre un dossier entier aux horaires atypiques et ses conséquences sur le sommeil et la santé. Dans ce contexte, les effets de la sieste prennent à l’évidence toute leur dimension. « Plusieurs essais d’organisation de siestes de courte durée semblent influer de façon positive sur la vigilance des travailleurs soumis à de fortes contraintes horaires. Leur efficacité dépend toutefois de la faisabilité dans l’entreprise et requiert une adhésion franche à tous les niveaux. » précise le journaliste.

Anne Bonnefond, chercheuse et spécialiste en psychologie cognitive témoigne sur des retours d’expériences en entreprise: « Les bénéfices de la sieste sur l’état de vigilance ont été ressentis pendant le poste mais également avant et après, les salariés témoignant de moins d’appréhension à attaquer la nuit en sachant qu’un temps de décompression était Travailleur posté, horaires atypiquesprévu et se sentant également mieux au moment de reprendre la route pour rentrer chez eux. Nous n’avons pas noté de répercussions immédiates et à long terme sur le sommeil principal. La sieste n’a pas pour incidence de changer les habitudes de sommeil, même si certains se couchent un peu plus tard le matin, en profitant par exemple pour prendre le petit déjeuner avec leur famille. »

 

Le Dr Marc Delanoë, médecin-chef du service santé au travail de la MSA Midi-Pyrénées Nord ajoute: « Si la pratique de la sieste n’est pas ancrée dans la culture française, elle constitue pourtant une stratégie qui pourrait clairement améliorer la vie des travailleurs postés ».

Contacté tout récemment par le responsable HSE d’une entreprise qui fonctionne en 3×8 pour l’aider à faire passer le message des bienfaits de la sieste (et à aménager un espace de sieste), j’avoue être très surpris par le manque de prise en compte, encore aujourd’hui dans ce type d’activité, du sommeil des salariés. J’encourage bien sûr les dirigeants, CHSCT, DRH etc… à se pencher sur cette question qui risque de peser de plus en plus dans les années qui viennent. Et n’oublions pas que si les travailleurs postés sont les plus concernés par la fatigue au travail (ou baisse de vigilance), la sieste peut aussi être extrêmement bénéfiques pour des salariés qui travaillent en horaires normales.

Je vous invite donc à vous procurer la revue Travail & Sécurité du mois de mai 2011, présentant les méthodes très pointues d’Air France concernant la gestion de la fatigue du personnel au sol ou du personnel navigant.

Souhaitons enfin que la revue aborde prochainement la fatigue au travail des salariés en horaires normales.

Bookmark and Share

Sommeil et sieste dans le mondeQuand la Chine inscrit la sieste dans la constitution, les espagnols en font un combat syndical. Quand les français laissent la fatigue s’installer dans leur quotidien, les canadiens recherchent activement des solutions. Qu’est-ce qui influence nos comportements face au sommeil et à la sieste ? Cet article vous invite à découvrir dans quelques régions du monde les différences culturelles vis-à-vis de cette fonction essentielle pour laquelle il n’existe aucun substitut. A lire ici: culture sieste.

Bookmark and Share

Tout comme bon nombre d’entre nous Anthony Bleton, PDG et fondateur d’une entreprise de 30 personnes: NOVIUS, est convaincu des bienfaits d’une courte sieste au travail en début d’après-midi. Faisant preuve à mon sens de beaucoup de courage, il a décidé de l’assumer et d’en faire bénéficier ses employés en affectant une salle uniquement pour la sieste. J’ai évidemment voulu rencontrer Monsieur Bleton pour en savoir plus sur les freins qu’il a pu rencontrer, la gestion quotidienne, la réaction de ses salariés… et même de ses clients !

 

Une pièce de 10 mètres carrés légèrement éclairée par une lampe d’ambiance a été équipée de 3 poufs. Cet espace simple mais efficace attire près de la moitié des salariés. Il n’est utilisé que pour la sieste et très occasionnellement pour des réunions de travail informelles en dehors de la période de sieste. Sur une surface totale de 400 mètres carrés, la siesteria occupe 2,5% de l’espace de travail. Je souligne ce point parce que je rencontre un certain nombre de grandes entreprises qui ne parviennent pas à récupérer 20 ou 30 mètres carrés (sur des surfaces de plusieurs dizaines de milliers de m2).

 Lire la suite de l’article…

Bookmark and Share

Cette semaine, Ken Clarke, Secrétaire à la justice britanique, a fait la une des journaux (The Sun, The Daily Mail) en s’étant endormi sur les bancs du Parlement pendant le discours du Ministre des finances Georges Osborne.

  

Somnolence au travail: Ken Clarke

         

Mais comme nous l’avions déjà constaté en France, les grands hommes de ce monde sont faits comme nous, ils somnolent au travail et ont parfois irrésistiblement besoin d’une sieste (appelée powernap par les anglophones).

Tout en rappelant qu’une courte sieste est naturelle et bonne pour la santé, et que 10 minutes en journée permettent de recharger ses batteries et de « relancer » la mémoire, The Independent est allé rechercher quelques images d’archives de somnolences célèbres.

 Hommes politiques et grands de ce monde en pleine sieste publique (ou powernap)

Pour les 3 personnages du haut, l’utilisation de la technique de la main donnant l’illusion d’être en pleine réflexion ne suffira pas.

 

Voici donc les personnalités illustrées ici:

 Lire la suite de l’article…

Bookmark and Share

 

8ème Semaine de la Qualité de Vie au Travail

On me demande parfois : « mais ton blog parle de quoi… finalement ? »

Alors si vous ne l’avez pas bien lu dans le header, le credo du blog c’est la sieste pratiquée dans l’entreprise. Mais ce thème est étroitement lié à d’autres sujets comme la fatigue, le sommeil et les conditions de travail que j’aborde par voie de conséquence dans ce blog.

Aujourd’hui je souhaitais faire une petite pub pour la huitième Semaine de la Qualité de Vie au Travail organisée par l’ANACT. Des manifestations auront lieu du 31 mai au 10 juin 2011 à Paris bien sûr et partout en France… pilotées par les ARACT. Cette année, l’Agence Nationale pour l’Amélioration des Conditions de Travail convie les chefs d’entreprises, DRH, représentants du personnel, membres de services de santé au travail etc… à participer et faire connaitre leurs initiatives. Alors soyez nombreux à communiquer sur vos bonnes pratiques! RDV sur le site de l’évènement.

Bookmark and Share

Je me suis intéressé, pour le site Etre-Bien-au-Travail créé par Comundi (organisme de formation spécialisé Site Internet www.etre-bien-au-travail.frentre autre dans la santé au travail) aux différentes raisons qui poussaient certaines entreprises à tester la solution de la sieste, voire même mettre en place un espace dédié. PricewaterhouseCooper, Bayard Retraite (devenu Réunica), Novius, France Telecom et quelques autres se sont impliqués dans ce projet un peu à contre courant des pratiques actuelles. Alors, quels facteurs ont été à l’origine de ces décisions: initiative des salariés? risques psychosociaux? convictions de dirigeants? pénibilité du travail? Pour lire l’article, rendez-vous ici: www.etre-bien-au-travail.fr/sieste-entreprise/

Bookmark and Share

Comme vous le savez, on manque de sommeil, il n’est donc pas inutile d’en rappeler les bonnes pratiques. Le Docteur Sylvie Royant-Parola, spécialiste du sommeil et Présidente du Réseau Morphée, a animé en janvier dernier une conférence sur les mécanismes du sommeil. Malgré certains points plutôt destinés à du personnel médical, cette présentation est toutefois utile à tous… et si vous n’avez pas le temps de tout écouter (environ 1h30), vous pouvez aussi consulter rapidement les visuels et vous arrêter à ce qui vous intéresse le plus. Les insomnies et recommandations générales sont traitées à partir du slide 31.

 

Bookmark and Share
Sieste en entreprise chez France Telecom

Photo: J-BL/Metro France

Au centre d’appel de Vivier Merle, à Lyon, un espace dédié à la sieste a été créé pour accueillir celles et ceux qui souhaitent s’y reposer parmi les 900 salariés que compte ce site. Orange / France Télécom a entamé une démarche tout à fait sérieuse en mettant en place un environnement étudié à cet effet: fauteuils et cabines de sieste ont été dessinés par des designers spécialement pour ce projet.

Une nouvelle encourageante, d’autant plus que la direction se laisse une petite année d’observation à l’issue de laquelle le concept pourrait être déployé sur d’autres sites français.

J’émets malgré tout une réserve quant aux résultats escomptés: l’espace a-t-il été réellement calibré pour permettre à TOUS ceux qui le souhaitent parmi les 900 salariés de l’utiliser et ont-ils prévu un dispositif d’accompagnement ? N’oublions pas que pour briser ce tabou de la sieste en entreprise, l’aménagement d’une salle dédiée n’est pas suffisant. J’essaie d’en savoir plus auprès des responsables du projet… mais ils sont difficiles à joindre! (toute aide sera bienvenue). Donc initiative intéressante… à suivre.

Bookmark and Share

Cette vidéo humoristique met en scène des micro-siestes dans des lieux initialement peu adaptés: l’entreprise, une cabine d’essayage, un magasin… ou même dans un bus! Les interprètes, plutôt sympathiques, piègent les passants grâce à la traditionnelle caméra cachée. Un peu loufoque, mais amusante.

 

Bookmark and Share

Journee  nationale du sommeil 2011 (11ème)Le 18 mars prochain aura lieu la onzième journée du sommeil organisée par l’INSV, sur le thème de la « somnolence au quotidien ». Un thème qui va je l’espère ouvrir le débat sur le tabou de la sieste. De nombreux évènements auront lieu un peu partout en France et à Paris (programme journée du sommeil 2011), c’est l’occasion pour tous de rencontrer entre autre des médecins du sommeil encore trop peu nombreux dans cette spécialité.

C’est aussi l’occasion pour les entreprises d’organiser des mini évènements sur le sujet afin de sensibiliser les salariés aux enjeux du sommeil : conférences, formations aux siestes flash ou tous types d’animations.

La dernière journée du sommeil manquait à mon goût de participants et d’effervescence… alors soyez nombreux à participer à cette 11ème édition!

Bookmark and Share

Prévention pénibilité au travail« Non Père-Noël, la retraite ce n’est pas encore pour demain! »

Sur ce clin d’œil aux fêtes de Noël qui viennent de s’achever, je voulais évoquer un sujet qui préoccupe de plus en plus les français: la pénibilité au travail des séniors et je voulais souligner les points sur lesquels la sieste peut agir.

Les données européennes de l’enquête SHARE (Survey on Health Ageing and Retirement in Europe) menée auprès de 22.000 personnes âgées de 50 ans et plus est décortiquée par l’IRDES (analyse) distingue 3 dimensions de la pénibilité au travail:

- La demande psychologique: elle prend en compte la pénibilité physique perçue et la pression psychologique,

- La latitude décisionnelle: elle renvoie aux possibilités d’action et d’évolution professionnelle,

- La récompense reçue: considération, reconnaissance, … monétaire ou non.

Mettre en place un programme d’action sur la fatigue intégrant des courtes siestes aura un effet sur 2 des 3 dimensions. Elle agit de façon évidente sur la pénibilité physique, mais elle peut aussi être considérée comme une récompense, un privilège que bien peu d’entreprises n’accordent aux salariés aujourd’hui. La sieste peut donc jouer un rôle intéressant sur les conditions de travail et la pénibilité des séniors, même si elle n’empêchera pas les séquelles physiques ou TMS liés à des activités manuelles difficiles.

A souligner, de même que pour les RPS, le gouvernement commence à exercer une pression sur les entreprises de plus de 50 salariés afin de les pousser à mettre en place un plan d’action et à négocier un accord sur la prévention de la pénibilité, sous peine de pénalités qui seraient infligées dès 2012.

Bookmark and Share